Agenda – 07.06.2012

Un agenda estival ! Venez cueillir les plus mûres des sorties de la semaine et plongez dans la bonne humeur !

Et on démarre l’agenda de cette semaine avec Scissors Sister. 4ème album pour le groupe disco pop d’Outre-Atlantique, Magic Hour est sorti la semaine passé, le 28 mai, en version numérique. Il faudra par contre attendre le 25 juin pour que les fétichistes de la version physique puissent tenir le disque entre leurs doigts.

Coproduit par Calvin Harris, l’opus et sa surenchère dancefloor décevront sans conteste les fans de la première heure, plus friands de la spontanéité d’un groupe qui sortait, jusqu’alors, de l’ordinaire. Vérification avec Baby Come Home. Pour ceux qui seraient séduits, rendez-vous est à prendre le 14 octobre, direction la Cigale.

Vendredi 1er juin, c’est le collectif islandais Mùm qui fait parler sa musique dans les bacs avec EarlyBirds. 15 ans après leurs débuts, ils nous ressortent des titres de la fin des années 1990. S’y retrouve un petit côté 8-bit qui plane sur des nappes électroniques et des couches de guitares à la fois lourdes et légères. Le tout pour nous continuer dans le minimalisme sans nous ennuyer, et nous offrir ainsi un concentré de plénitude fidèle à l’esprit islandais. Fermons-donc les yeux et laissons nous porter par le morceau Lalalala Blái Hnötturinn.

Toujours ésotérique, mystique, mais moins frénétique que par le passé, le groupe Liars a sorti, le 4 juin, son 6ème album WIXIW (prononcer Wish you). Plus bruitiste que Mùm, plus pesant et résolument inquiétant, le rock expérimental du trio new-yorkais nous fait frémir de bonheur. N°1 Against the Rush.

Mardi 5 juin, c’est le duo féminin le plus surprenant de ses dernières années qui nous flanque d’un nouvel opus. Produit par Dave Sitek, l’homme derrière TV on the Radio, CocoRosie invite l’androgyne Antony Hegarty d’Antony and the Johnsons pour des titres toujours aussi vaporeux mais loi d’être ennuyeux. A écouter Tearz for Animals, on comprend que le titre du 5ème album n’a pas été choisi au hasard. Avec We Are on Fire, les deux sœurs nous prouvent qu’elles sont bel et bien incandescentes.

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s