Musique New Age : musique d’un autre temps ou musique d’antan ?

A tout juste un an de l’Apocalypse Maya, il est grand temps de s’inquiéter de ce qu’il y aura après. En attendant de vous proposer la bande-son parfaite de l’apocalypse, Music Without Borders se penche sur la musique du Nouvel Âge : la musique New Age.

 Avant de nous intéresser à la New Age musicale, penchons-nous d’abord sur le New Age, qui au-delà d’être une musique, est un état d’esprit, un courant de pensée, né au XXe siècle.

Le principe de Nouvel Âge se trouve dans de nombreuses, si ce n’est toutes, religions. L’Apocalypse, le Ragnarök, le Mofa, le Mappo, l’al-Qiyamah, le calendrier Maya … tous, prédisent une fin du monde, mais tous prédisent un renouveau meilleur. Le bilan est le même : l’ordre social et naturel se dégrade, les hommes deviennent vils, indisciplinés et sujets au mal, des catastrophes naturelles se produisent. Puis vient le renouveau, La Nouvelle Jérusalem qui descend du Ciel chez les chrétiens, la terre qui émerge à nouveau des eaux pour les scandinaves, l’arrivée de Maitreya, le prochain bouddha, etc.

La fin du Monde n’est donc pas si terrible que ça ! Le New Age est donc la croyance en un Nouvel Âge mais plutôt qu’attendre la Fin du Monde, le New Âge vise l’Eveil spirituel dès maintenant. Car encore une fois, pour beaucoup de croyance, nous sommes déjà entrés dans la fin du cycle, et le prochain est pour bientôt, autant vous préparer !

Le New Age propose donc une nouvelle conception du monde et de l’homme, et vise avant tout la spiritualité et le mysticisme, quitte à prendre un peu de ci et de là. Car c’est avant tout un patchwork, un bricolage de différents courants religieux comme le bouddhisme, l’hindouisme et le christianisme. En gros, c’est assez vague, et ça dépend surtout des personnes, puisque c’est une recherche personnelle, une recherche de Dieu, de paix intérieure, d’harmonie avec les animaux et avec les plantes, avec Gaya … La conception de la philosophie New Age va varier avec le chef spirituel.

… Et ça se ressent sur la musique. Que vous écoutiez Mike Oldfield, Brian Eno, Deep Forest, Era, Enya, Dead Can Dance ou Jean-Michel Jarre, vous écoutez de la musique New Age. Si vous écoutez Pink Floyd, Tangerine Dream, Ash Ra Tempel, Vangelis, Steve Reich, bref, de la musique psychédélique, du krautrock, du space rock, du rock progressif vous écoutez les origines de la new age. Bref, c’est vaste. Aussi vaste que le monde ! Parce que oui, new age et musique du monde ne sont parfois pas si loin que ça. Le mix spirituel se retrouvera quant à lui  avec les chants grégoriens, les mantras, les chants amérindiens et les liturgies qui se côtoient bien souvent sans mal dans les morceaux. De morceaux en morceaux, vous aurez un chant latin, puis une cornemuse celtique, des percussions africaines et une flûte de pan.

Selon le groupe, la new age sera tantôt electro, quasi techno (Enigma, Mike Oldfield, Jean-Michel Jarre, Vangelis, Tangerine Dream …) c’est toute la branche de musique electronique mélodique non-dansante ; tantôt electro mais cette fois méditative et relaxante, calme et mélodique (David Arkenstone, Gandalf, Kitaro) ; parfois pas electro du tout, mais avec tout de même les caractéristiques pré-citées (Enya, Klaus Schulze)

Mais en général, ils ont tous les cheveux longs et des chemises à manches bouffantes. Facultatif, le port du bouc ou de la moustache.

Pour simplifier, les points communs, ou du moins les principales caractéristiques, sont les suivant(e)s : style mélodique et très souvent instrumental, nappes de synthé, caractère méditatif et apaisant, universalisme, samples de la nature, des vagues, des oiseaux, … bref, prenez n’importe quel CD chez Nature & Découvertes, et vous comprendrez immédiatement. C’est aussi le genre de musique qui accompagne les diaporamas power point ou sur youtube avec des images de la nature, d’animaux ou de l’espace. Vous voyez le truc.

Le problème de la musique New Age, c’est qu’elle est certes d’un autre temps, mais surtout d’un autre âge. Aujourd’hui, elle est désuète, voire kitsch. Ses têtes d’affiche Jean-Michel Jarre et Mike Oldfield tombent dans la grandiloquence nauséeuse, en pensant se renouveler, et la seule fois où vous entendrez vraiment de la new age aujourd’hui, ça sera au cinéma, en enfilant votre manteau durant le générique de Gladiator ou du Seigneur des Anneaux en train de discuter, à chaud, du film que vous venez de voir. Bref, vous n’y prêterez absolument aucune attention.

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s