Agenda 3 novembre

Cette semaine, vous avez droit à une nouvelle fournée de bois vert et déformant. Le temps des cerises est bien fini. Celui des nuances automnales commence ici et maintenant ! 


Armée d’un timbre de voix sans pareil, la britannique Florence + the Machine sort son deuxième album le 7 novembre. Lyrique, choral, il s’appelle Ceremonials et tout est dit.

Propulsé par un mélange de cliquetis, le single Shake It Out débute réellement avec un orgue fracassant et buildibuldé. Le chant prend rapidement la cadence, avant d’allonger le pas et de déployer ces ailes, tel Hermès le dieu voyageur.

Un morceau incandescent certes mais qui, à l’image de l’artiste, ne craint pas de s’enflammer car le plus original chez la vocaliste 2.0, c’est la parfaite mesure de sa voix. Bridée par les rythmes electro, Florence Welch signe un album rassurant et assuré. Une belle machine qui garde bon pied bon œil.


Les amoureux du 7e Art connaissaient David Lynch réalisateur. Ils devront maintenant s’habituer aux flirts du grand bonhomme avec le monde de la musique. Le cinéaste américain prolifique et underground nous accordera dès le 7 novembre 14 bandes-sons d’un blues sacrément moderne.

Aussi louche et interlope que son cinéma, Crazy Clown Time frôle parfois la fumisterie mais pourrait quand même avoir de beaux lendemains… Good Day Today !


 « America is back ! » Mais, attention, pas n’importe laquelle. Celle des années 80′ flamboyantes. Celle d’une invasion des ondes et des charts du Top 50 par la magie breakdance.

Pour son deuxième long-métrage, Surkin ressuscite Run DMC et Afrika Bambaataa, prophètes bien vivants d’une époque pas si révolue où régnaient encore Madonna et Kylie Miinogue.

Avec USA, le Français confirme sa dévotion pour la dance music. Les breaks s’enchaînent à merveille. Spontanéité et ambiance live font bon ménage pour un son propre jusqu’au dernier sillon. I Need You Now. C’est le 4e titre de l’album et vous en demanderez encore.


L’été dernier, une nouvelle qu’on aurait dit venue de l’Olympe a fait fondre, non pas les pneus des juilletistes et aoutiens, mais le cœur des grands voyageurs. Ce présent béni des dieux prenait la forme d’un mini-clip vidéo, posté sur le site du groupe islandais Sigur Ros.

On apprendra plus tard qu’il s’agissait de la bande annonce du film INNI, dont le contenu demeure littéralement obscur.

Ce que d’aucuns qualifient déjà de « surprise film event » est présenté début septembre en avant-première d’une sélection parallèle de la Mostra de Venise, le fameux festival italien du cinéma. Autant dire que jusqu’ici le suspense et le buzz ont été savamment orchestrés.

INNI, c’est donc un film, on l’a bien compris, mais c’est aussi un double album live dont l’action se situe fin 2008, alors que Sigur Ros donne son dernier concert à l’Alexandra Palace de Londres, avant de partir en pause.

Un bon prétexte pour voir et sentir, revoir et ressentir cette musique lente et éthérée qui fait oublier toute notion de la distance et du temps. Avant ça, faites vos bagages! Ce vaisseau spécial débarque le 7 novembre. 

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Une réflexion sur “Agenda 3 novembre

  1. […] Surkin est et reste mon petit chouchou de l’année, mon magicien electro-dance préféré. Le plus prometteur à mon sens, à ceci près que USA ne craint pas la comparaison avec des poids lourds comme Spank Rock. Silver Island vous renvoie à une chronique passée. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s