La witch house, comme du fait maison

Aussi appelée drag, screw gaze, haunted house ou crunk shoegaze, la witch house mêle hip-hop, musique indus et noise rock… Esthétiquement et musicalement, elle se veut dérangeante, sombre, décalée et ironique…

Origines de cette plante carnivore en éclosion ? Tentons une « sortie » littéraire. La Maison de la sorcière (The dreams in the witch house). Un des textes les plus fameux de H.P. Lovecraft, romancier américain né en 1890, précurseur de la communion des récits de l’horreur et de la science fiction. Comme il n’y a jamais de hasard, cette nouvelle a été publiée dans le Weird Tales en 1933, et éditée en France dans le bien nommé recueil Dans l’abîme du temps.

Antique ou futuriste, la witch house est en effet une musique d’un autre temps.

Imaginez le résultat d’un M83 sous codéïne dans la station Mir. C’est d’abord une voix qui, lentement, plonge dans votre corps. Tel un rap ultra-ralenti. Telle une lame savamment affutée…

Fantomatique et haut perché, entre post-rock, electronica, disco et musique de cathédrales, le groupe Salem déroge par nature à la règle. Il est le meilleur pourfendeur de sa chapelle.

Monté par trois étudiants en art de Traverse City, trou paumé sur les bords du lac Michigan, Salem s’est en effet impunément retrouvé bombardé héros – ou héraut – de cette macabre mascarade.

Entre chants grégoriens, parfois vocodés, et synthés brumeux, le trio se donne à cœur bien ouvert mais sans joie. A force d’ambiances hantées, on risque la caricature gothique mais c’est aussi l’atout majeur, la force et la fulgurance du projet. On peut alors timidement avancer une ressemblance avec My Bloody Valentine, pour la relation paradoxale qu’entretiennent la mélodie et le chaos sonore.

Sous des airs d’electro bruitiste, il est déjà l’heure pour nous d’entrer dans la danse… Funèbre, évidemment.

Publicités
Tagué , , , , , , , , ,

Une réflexion sur “La witch house, comme du fait maison

  1. […] Claire Boucher, alias Grimes, nous donne ses Visions sonnantes mais pas trébuchantes d’une witch-house sans crudité ni […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s